IMG_20181203_110419_edited_edited.jpg

Nicolas Trahendi

Nicolas Trahendi, un scribe enlumineur prêtre du diocèse de Poitiers résidant à Saint-Martial près de Grande, à Nîmes, a été relevé par Gustave Bayle et Pierre Pansier. Il est connu grâce à un document qui stipule que le 7 juillet 1457, il copie et enlumine un bréviaire romain de 416 folios à la demande de Jean Regis dit Petit-Roy, écrivain à la tête d’un atelier et résidant à Avignon. Le manuscrit documenté peut-être identifié au bréviaire dit d’Estaing aujourd’hui conservé à Paris (bibl. nat. Fr., ms. lat. 1046) et qui, incomplet, compte 405 folios. Victor Leroquais remarquait que le bréviaire est réalisé après 1450 pour un couvent de Nîmes avant de passé entre les mains d’Antoine ou François d’Estaing, dont les armes sont ajoutées. Les enluminures du bréviaire trahissent la main d’un enlumineur typiquement provençal des années 1450 - 1460. Appliqué, l’enlumineur se caractérise par une un dessin marqué, une palette assez contrastée, des drapés chiffonnées et de petites figures légèrement trapues. Ce sont tant de caractéristiques stylistiques que l’on retrouve dans un livre d’heures à l’usage de Rome (Paris, bibl. nat. Fr., ms. 3251) et dans deux psautiers (Nîmes, bib. mun. Séguier, ms. 2 ; New York, Pierpont Morgan Library, ms M 29) qui reviennent à la main de Nicolas Trahendi et qui permettent d’ancrer cet enlumineur sur la scène artistique provençal alors dominée par Barthélemy d’Eyck et Enguerrand Quarton.

Bibliographie

G. Bayle, « La question de l’imprimerie à Avignon en 1444 et 1446 », Mémoires de l’Académie de Nîmes, VII, 1900, p. 55.

 

P. Pansier, Histoire du livre et de l’imprimerie à Avignon du XIVe au XVIe siècle, I, Avignon, 1922, p. 88, 118 – 120, 123 – 124.

 

V. Leroquais, Les bréviaires manuscrits des bibliothèques publiques de France, III, Paris, 1934, p. 41 – 42.

 

E. C. Gabillet, « Les contrats de copistes en France aux XIVe et XVe siècles et l’influence des formules notariales bolonaises », Mélanges de l’École française de Rome. Moyen Age, 119, 2007, 2, p. 419.

 

C. Favre, « Enguerrand Quarton et Pierre Villate », dans Peindre à Avignon aux XVe - XVIe siècles, éd. Frédéric Elsig, Milan, 2019, p. 97 – 107.

Nicolas Trahendi,Pentecôte, 1450 - 1460. Paris, Bibliothèque nationale de France, ms. nouv. acq. lat. 3251, fol. 95v.

Rédigé par Constantin Favre 
Constantin.favre@unige.ch

2020 © Université de Genève - Fonds national suisse de la recherche scientifique.